Les médecines alternatives

« Les médecines alternatives peuvent faire beaucoup de bien à l’homme. Mais le danger, c’est de croire qu’elle peuvent faire du bien à la maladie. Dans le service de cancérologie de la Pitié-Salpêtrière, un hypnotiseur, un acupuncteur, une masseuse et un musicothérapeute, financés par l’association AVEC, interviennent auprès des patients, qui peuvent tous en bénéficier.

Pour les maladies simples, celles auxquelles l’humanité a été confrontée jusqu’à aujourd’hui, qui viennent de l’extérieur du corps, sans doute qu’en travaillant sur son environnement et son comportement, il est possible de les prévenir ou de les guérir. Mais aujourd’hui, les maladies viennent de l’intérieur, ce sont des maladies dégénératives. Nous vivons vieux mais nous vivons mal, notre corps s’abime.

Ces maladies ont la force de notre propre vie. Les mécanismes de guérison doivent être extrêmement puissants pour avoir une chance de fonctionner. La force de l’esprit, l’amélioration de notre cadre alimentaire ou psychologique ne sont pas suffisants pour guérir. Cela peut probablement agir sur la prévention, pas la guérison. »

David Khayat