Le Professeur David Khayat a co-signé une tribune initiée par Rose Magazine dans le journal Libération afin de demander à ce que les anciens patients ne soient plus pénalisés par les banques et les assurances.

« Nous demandons donc à ce que cette convention, qui se révèle trop peu contraignante pour les assureurs et en décalage par rapport aux progrès de la médecine, se voit encadrée par le législateur dans le cadre du projet de loi santé afin que soit rapidement mis en place, comme l’avait promis solennellement le président de la République en février 2014, un véritable droit à l’oubli, non seulement pour les enfants mais aussi pour les adolescents et les adultes guéris, cinq ans après la fin de leurs traitements. »

Pour voir la tribune « Cancer : pour le droit à l’oubli » parue dans Libération, cliquez ici

Pour signer la « Pétition pour un véritable droit à l’oubli bancaire » de Rose Magazine, cliquez ici